0

Aliénor de Lerette présente son Mea Kulpa

Mea Kulpa ouvert à Chez Louise
Chaque année, Aliénor de Lerette a de la chance, pour sa fête, elle a droit à un feu d’artifices ! rien que ça ! Sûr que comme c’est un hommage rendu à sa sainteté, il faut bien mettre le paquet ! Et chaque année, elle a droit à des cadeaux… mais depuis que Chez Louise a rencontré Super Louise, Aliénor pour sa fête a un habit de rêve ou un sac de rêve mais de quoi être la plus belle pour aller au bal !
Or hier, v’là ti pas que la Louise y a offert… vous vous souvenez, cette jupe promise soeurternellement et qui y était passée sous le nez ? mais siiiiiiiiii cette trahison totalement assumée avec lettre ouverte à l’appui ? et bien… il faut croire qu’Aliénor s’est emballée un peu vite parce qu’à voir la maaaaaaaaagnifique jupe longue que Chez Louise lui a concoctée, elle n’peut plus douter de l’amour de sa sœur !
Vous aurez des photos ! Je vous dis simplement que Louise a ajouté des perles… et que c’est divin !
Un petit mea culpa, donc :) et un grand merci, Louisou !
Aliénor de Lerette
0

Up! (la suite arrive)

Un mois à le finir… par flemme d’ajouter une bande de biais à l’encolure et aux emmanchures. C’est Super Louise qui ne serait pas fière ! D’ailleurs, elle ne l’est pas…

Mais ça y est : il est fini et a été porté ! Et c’est l’été ! Youpiiii !

Alors alors… l’histoire tout de même : il était une fois un haut que j’aimais beaucoup, que tout le monde aimait beaucoup, rosé, avec plein de plis partout. Il a fini tout usé tout déchiré.

J’ai pris le patron de mon haut Vieux Luxembourg, j’ai ajouté quelques cm aux milieu devant et milieu dos correspondant à la largeur des plis, j’ai découpé les épaules pour y insérer un peu de dentelle, j’ai pris mon plus joli tissu, un voile de coton qui vole au vent comme vous le remarquerez, j’ai plié, cousu, assemblé, biaisé, ourlé. Et voilà le travail. On voit que j’étais blasée pour le biais… et que le patron de base n’est pas sur mesure (patron Burda) parce qu’il fait des faux plis.

Mais dans l’ensemble, il est portable…

4

Lettre ouverte à Aliénor de Lerette

Ma très très très chère Sœur que j’adore de tout mon cœur,

te souviens-tu de cette jupe dont je t’ai montré le patron Burda en t’écrivant qu’elle serait PAR-FAI-TE pour toi, qu’elle était TOUT CE DONT TU RÊÊÊÊÊÊÊVES, et pour laquelle tu as débordé d’enthousiasme ? Celle qui, par sa longueur serait IDÉAAAAALE pour ce début d’été encore un peu frais où les jambes sont encore un peu trop blanches pour oser les montrer ? Celle-là même que j’avais dit que je te ferais ?

Hé bien : elle est faite ! Seulement… voilà… elle est pour moi !

Non mais attend, je te rassure : je vais t’en faire une aussi bien sûr. Mais il fallait bien un brouillon, pour vérifier qu’effectivement, elle n’avait rien de très compliqué (c’est tout de même ma première jupe avec des poches), et qu’elle était magnifique (sur moi).

C’est pas pour te faire pâlir d’envie mais il faut bien que je mette les photos, n’est-ce pas ? On ne verrait pas bien l’intérêt sinon…

Donc c’est une jupe bleue marine, et le tissu est très spécial (voir dernière photo) : il est pré-plissé et brodé de fleurs tons sur tons. En vrai, c’est très joli mais là sur la photo, on dirait juste que c’est très froissé…

 

Oui… finalement… je capitule : je mets la tête, c’est quand même moins bizarre.

Ah… Ah… Vous avez vu ? ça n’échappera à personne :

Et oui ! La ceinture est dans mon tissu Vieux Luxembourg ! Celui de l’ensemble Vieux Luxembourg !

Pour les cheveux*, c’est shampoing Klorane orange (celui à la mangue) + une noisette d’Huile Merveilleuse de l’Oréal. On dirait que ça marche bien. En tous cas, c’est top niveau démêlage !

*oui pourquoi pas, il y en a bien qui disent d’où viennent leur chaussure mais moi j’en suis bien incapable.

0

Chuis culcul (mais je me soigne)…

Ah oui donc bah… en fait… sur A Little Market, on peut faire des collections. Une collection, c’est tout simple : on choisit un thème et on lui affecte les créations de divers créateurs. Et bon… quand on regarde le titre de mes collections : « À vos amours !« , « l’Amour est enfant de Bohème« , « Ain’t no sunshine when sheeee’s gone« , il fallait bien que je me rende à l’évidence. D’où la nouvelle collection « Chuis culcul (mais je me soigne)« .

Les mots clés ? Tulle, rose, dentelle, romantique, fleur bleue, amoureuse : QUE du lourd !

Bon, je vous rassure, je ne fais pas QUE ça… j’ai un petit « Vamos a la playa!« , un « Pop ! », un « Ça plairait à ma mère !« … Comme quoi, je me soigne !