3

La robe bleue un peu belge une fois…

Robe bleu reine Louise Chez Louise côté

    Je vous préviens, c’est tiré par les cheveux. Prenez une robe blanche N**-N** que vous adorez, chérissez, mettez avec parcimonie pour éviter qu’elle ne s’abîme. Attendez quinze ans qu’elle devienne immettable – les coutures qui se déchirent, le blanc qui fonce… Mettez-vous à faire un peu de couture, pour le plaisir. Laissez-vous happer ; que ça…
Continue reading »

8

La robe Harmonie

Il est de ces jours où l’on se doit s’être habillé du mieux qu’on peut. Voire que l’on se doit d’épater un peu la galerie. Ces jours-là, j’ai définitivement du mal à trouver LE truc à me mettre.

« Qu’à cela ne tienne ! Susurra Super Louise à mon oreille. On va te le faire LE truc à te mettre ! »

Quand Super Louise dit ça, on se dit que ça ne peut que bien finir. Mais on a quand même la peur au ventre.

Ça commençait mal : je n’avais plus de papier à patron. Alors Super Louise est allée fouiller dans les existants… et elle s’est souvenu de ÇA :

La robe du Burda de novembre 2011 ! Moi, j’aime beaucoup son sens de l’humour à Super Louise. « Mais si mais si ! qu’elle ajoute, Colette a dit : avec une viscose, un tissu lourd, ça devrait fonctionner ». Alors on a cherché un tissu lourd. On en a trouvé un violet. J’aime bien le violet, ça change. Super Louise aussi, ça change.

Comme Super Louise était dans le coin, ça ne pouvait pas s’arrêter là. Il fallait qu’elle ajoute sa touche personnelle. Le petit truc qui fait que les copines diront « c’est toi qui l’as faite ? » parce que oui, c’est tout moi, voilà. Et nous avons trouvé.

Alors patiemment, nous avons coupé, cousu, surjeté, décousu les surjets, décousu les coutures, recousu, décousu, recousu, décousu un peu le bord parce que ça a pris deux couches de tissu nom de…, recousu, surjeté à nouveau, fait quelques points invisibles, oublié d’entoiler la parementure d’encolure, fait quelques coutures au fil noir pour s’apercevoir que, vraiment, ça n’allait pas, trouvé un reste de bout de fil violet, expérimenté une nouvelle technique d’emmanchure (ma… come si chiama questo…). Et voilà :

Oh je kiffe ! De plus près ?

Encore plus près ?

Ah bon ! C’est trop près !

Alors oui, tout en haut, au lieu de faire des plis, j’ai fait des pinces… (on ne voit pas bien mais on imagine)Et le petit détail : l’ourlet invisible (dit « ourlet à la Super Louise », parce que l’ourlet à la Louise, c’est plutôt : je surjette un gros coups, je replie en deux et je couds).

Comme cette robe avait pour objet cette fameuse soirée où-il-faut-être-parfaite et que cette soirée avait lieu le 30 mai, j’ai décidé de la baptisé du nom de la sainte du jour mais voilà tout le problème : j’hésite entre deux, Jeanne et Harmonie. Je propose un vote à main levé. Que celui qui lève la main me laisse un commentaire. Que celui qui ne la lève pas me laisse un commentaire. Que celui qui s’abstient aussi parce que c’est chouette les commentaires… :) Si vous pouviez indiquer dans le commentaire pour quoi vous levez la main, c’est mieux, mais l’important, c’est de participer !

—-

 

Épilogue : suite à la flagrante préférence pour Harmonie, cette robe s’appelle… Harmonie !