Un chemisier noir… Bizarre bizarre

Savez-vous la différence entre une chemise et un chemisier ?

Pour moi, la différence était générationnelle : ma grand-mère portait des chemisiers, moi je porte des chemises. Un chemisier, c’est pas un truc super ringard avec des cerises brodées sur le col ?

J’ai voulu en avoir le cœur net, notamment parce que je déteste entendre « ah bah toi qui fais de la couture, tu dois savoir ça : c’est quoi la différence entre une chemise et un chemisier ? » et m’entendre répondre « heu… bah… un chemisier, c’est pas un truc super ringard ? Avec des cerises brodées sur le col… »

Alors j’ai ouvert mon Dictionnaire de la mode (ça aussi, c’est anachronique… mais fi Wikipédia !). Et j’ai été déçue. Trèèès déçue. Parce qu’en somme il disait : un chemisier, c’est comme une chemise (hum… allo Wikipédia ?). Ah ! Voilà qui me fait une belle jambe ! J’aurais dû faire un pantalon…

J’ai donc résolu de moi-même définir ce qu’était un chemisier moderne et je vous livre le fruit de ma longue réflexion : un chemisier d’aujourd’hui, c’est une blouse avec des boutons devant tout du long. Ça vous va ? Et je suis donc partie en quête d’un petit patron simple – parce qu’avec tout ça, le week-end était presque fini. Allez savoir pourquoi, ce modèle du Burda de mai 2013 m’a convaincue :

107_0513_B_large

Je n’étais pas très fan de la couleur, il manquait complètement de fantaisie et d’originalité… mais il était élégant, léger, simple à porter : efficace !

J’ai choisi un crêpe… noir. Pour les mêmes raisons : élégant, léger, simple à porter.

Chemisier noir Chez Louise

J’ai dû m’embrouiller un peu à un moment parce que, vous l’aurez peut-être constaté : l’avant est inversé.

Pour donner un peu de couleurs à ce noir (tout de même…), les poignets sont bordeaux :

Chemisier noir poignets Chez Louise

ainsi que le fil du bouton :

Chemisier noir bouton Chez Louise

Et la bride :

Chemisier noir bride Chez Louise

Mais surtout… surtout…

Chemisier noir dentelle Chez Louise

Il y a une bande de vieille dentelle à l’intérieur, en hommage à mes vieux clichés, que personne ne voit… mais moi je le sais !

4 thoughts on “Un chemisier noir… Bizarre bizarre

  1. Hey !
    Au début, j’étais pas sûre sûre à cause du noir mais les touches de bordeaux ont fait leur effet, c’est très subtil, ça me plaît bien.
    Ca c’est pour la couture, hein.
    Pour le vocabulaire, je suis allée dans le Petit Robert, et voilà ce qu’il en dit, Roro :

    CHEMISE
    1. Vêtement couvrant le torse (porté souvent sur la peau). ➙ pop. limace, fam. liquette. Chemise de femme : anciennt sous-vêtement qui se mettait sous le corset; mod. ➙ caraco.
    ◆ Spécialt Vêtement de tissu couvrant le torse qui se boutonne sur le devant. Chemise pour femme. ➙ plus cour. chemisier, corsage. Col, manchette, plastron, pan de chemise (➙ bannière). Cravate et chemise assorties. Chemise à manches longues, à manches courtes (➙ chemisette). Chemise blanche, à rayures.

    Ce qui est intéressant ici, c’est : « plus courant : chemisier ». Ce serait donc une chemise pour femme, UN chemisier (la logique, je te jure).

    Voyons maintenant CHEMISIER :
    II. N. m. (1902) Corsage de femme, à col, fermé par-devant. Chemisier en coton rayé. Chemisier à manches longues.
    ▫ Appos. Robe chemisier, dont le haut forme chemisier.

    Dans tous les cas, chemise et chemisier se ferment par-devant.
    Mais une chemise n’a pas forcément de col et le chemisier serait réservé aux femmes… hé oui. Et c’est vrai que je me vois mal dire : « Hervé, remets le col de ton chemisier » ou « Houuuuuu, t’as fait péter le costard et le chemisier ! ».

    Bref !
    Tout ça pour dire que :

    EST-CE QUE C’EST VRAIMENT UN CHEMISIER, TON CHEMISIER ???
    Moi je dis que si on considère qu’il n’a pas de col, il faut donc lui trouver un autre nom, un nom complètement inventé (Rabigot, Firoulette, Padinaille) ou un anagramme comme « HIMECIERS », mot invariable qui prend le « s » du nom de son inventeur. Ou bien encore appeler ta création par son nom puisque, oui, je n’ai pas peur de le dire, il s’agit totalement d’une blouse.

    Ah ! J’t’ai blousée, hein ! ;)

    • Ouaow ! Je suis scotchée ! Merci pour toutes ces précisions (mon dictionnaire n’est pas digne de laver les pages du Petit Robert) Mais il y a un détail qui me laisse sceptique : pourquoi un chemisier aurait un col et pas une chemise ? Parce que dans ce cas, mon… ma… mon œuvre peut aussi être une chemise !
      Par ailleurs, j’ai pris ce patron parce que Burda l’avait intitulé « chemisier ». Tu es en train de remettre en question un mythe, l’essence même de la couture : la foi en Burda. Dur hein… surtout quand on sait que Burda m’aime puisque Burda me choisit pour paraître dans son magazine.

      La blouse, vraiment, pour moi, ça n’est pas « fermé par devant ». C’est fermé par où on veut. Il dit quoi sur la blouse le Petit Robert ?

  2. Un point pour toi :)

    BLOUSE
    Chemisier de femme, large du bas, souvent boutonné dans le dos, porté vague ou serré dans une ceinture. ➙ corsage. Blouse de soie.

    Mais chemise, tout de même, c’est trop simple ! Moi je préfère appeler ton haut une castifailleuse, voilà, c’est comme ça (un castifailleur quand c’est pour un homme)…

    • Ok pour castifailleuse. Il faudrait que tu me donnes l’origine latine du nom…
      Casti c’est assez limpide : de castigare, infliger une punition ; c’est en fait la camisole de force qui a inspiré la castifailleuse, sauf qu’on a décidé de raccourcir les manches. D’où la réponse à la question de l’œuf ou la poule version textile : la camisole avant la castifailleuse. Nous avons résolu un mystère qui s’étendait sur des générations.
      Pour failleuse, faille de faille de soie ? (Étoffe de soie ou de rayonne, à gros grains formant des côtes. Des feuilles faisaient du bruit comme une robe de faille)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>