Laissez-moi rêver que je couds ma garde-robe capsule 2017

Je couds ma garde-robe capsule 2017

Les initiatives et projets collectifs des couturières de la blogosphere sont nombreux. Souvent, je rêve d’y participer. Souvent, je commence à participer. Souvent, au milieu du chemin, je déclare forfait. Alors quand Clo’s propose un projet « je couds ma garde-robe capsule 2017″, ça donne envie, mais…

Alors comme ça, tu ne vas pas au bout de tes rêves ?

Eh non ! Faute de temps bien sûr. Je suis chef d’entreprise depuis deux ans. Et depuis deux ans, je vois arriver le trimestre suivant comme un tsunami plus terrible que le précédent. Je me dis aussi qu’une fois passé le dit tsunami, ça va se calmer. Mais force est de constater que c’est de pire en pire. C’est ce qui s’appelle le développement. J’en suis très fière et ça vaut le coup, j’ai encore le temps de coudre, mais seulement coudre. Faire de jolies photos et écrire des articles, je n’y arrive plus. 

Parce que le plus difficile pour moi, c’est tout bête, c’est de faire de jolies photos. Et oui ! Quitte à publier un article, autant que les photos soient belles. Or, faire des photos moches, c’est très facile pour moi. Il suffit que je reste à la maison. J’habite un premier étage à Paris. La lumière, je ne la croise pas souvent. Faire de belles photos, c’est donc une mission. 

Premièrement, il faut sortir. Sans avoir à aller au bout du monde – et ça se termine très souvent dans ma cour – cela signifie qu’on doit s’habiller. L’habit en question est rarement celui avec lequel on va se promener toute la journée. Des fois, il est complètement hors saison. Par exemple, aujourd’hui, il fait -5° là où je suis. Ce n’est pas le meilleur moment pour prendre une petite jupe en photo. Vous allez me dire de mettre des leggings. C’est gentil. Mais des fois, il y a des jupes plus jolies sans leggings et puisque je veux faire de belles photos…

Et puis, il ne faut pas être seule. Enfin, on peut toujours, mais c’est plus compliqué. Alors il faut que quelqu’un soit disponible. Et il faut que, quand cette personne l’est, le temps soit clément. Prendre des photos sous la pluie, c’est pas l’fun. 

J’ai essayé plein de trucs : prendre les vêtements sur ceintre – c’est quand même pas pareil hein -, utiliser un retardateur – mais je suis moi-même mauvaise photographe -, prendre des photos moches mais des photos quand même…

Mais alors… cette histoire de capsule ?

Rien à voir avec le café. Comme je le disais, c’est une chouette initiative de Clo’s qui est décrite ici : https://clopiano.wordpress.com/2016/12/14/reflexions-garde-robe-capsule-2017-presentation/  

L’idée est simple autant que raisonnée : créer en 2017 une garde-robe complète en concevant un vêtement différent par mois et le présenter à la fin de chaque mois. 

Chez Louise coud sa garde-robe capsule 2017

C’est le genre de projets qui me fait rêver. Raisonné. Mais est-ce pour autant raisonnable d’y participer quand on a des week-end qui se réduisent à peau de chagrin parce que notre semaine ne tient définitivement pas en cinq jours ? 

Se donner un autre cadre 

Alors voilà, chère blogosphère : pour participer, je vais devoir modifier sensiblement les règles pour moi. Les douze vêtements, en un an, je pourrais les faire. Mais je ne peux pas les prendre en photo avant la fin du mois. Et comme je veux éviter, cette fois, de capituler, je vais l’adapter un peu à ces contingences. Je vais premièrement réduire à 8 le nombre de projets. Ça fera moins de photos à prendre. Et deuxièmement, j’aurai systématiquement un mois de retard pour les photos et articles sur ce blog. C’est dit !

Deal?

Alors à très bientôt pour la présentation de la collection ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>