Le jour où Super Louise est partie hiberner

Ohlalalala mes amis ! Vous n’imaginez pas combien mon désespoir est grand : j’ai appris récemment que Super Louise hibernait. Elle est de ce type d’animaux là, qui ne sauraient être fiables quand la bise blablabla. Et oui ! Bise ! Parce que dans nos contrées, ce n’est pas le froid polaire (9° ce matin à la pharmacie du faubourg du Temple, un 3 janvier) qui nous oppresse (j’ai hésité entre opprime et oppresse et puis j’ai mis oppresse parce que ça rime avec… tresse). (On m’a dit, un jour, que je mettais trop de parenthèse quand j’écrivais. Mais j’ai lu, un jour, que tout ce qui est entre parenthèse est en fait ce qui est le plus important, alors comme je veux qu’on croie que j’écris des choses importantes, je mets beaucoup de parenthèses).

 

Conséquences de ce drame : la pauvre Louise est molle. Tout simplement molle. Le matin, elle se dit « ooooh ! Ce soir, rien de prévu : je vais pouvoir coudre tout mon soûl » et le moment venu, « oooooh ! Comme je suis fatiguée ! Je fais l’ourlet du pantalon que je devais ourler depuis à peine quelques mois et je vais me coucher avec mon ami Borges » (Borges est un ami parce qu’il lui raconte plein de choses chouettes de sa vie, notamment comment il dit à ceux qui le menacent de venir l’assassiner parce qu’il est impatient de savoir ce qu’il y a après… mais qu’après, plus personne ne le menace). Des fois, elle préfère son amie Burda à son ami Borges : c’est plus simple à lire, il y a plus d’images.

 

Aussi, la pauvre Louise ne fait plus rien. Ah si ! Vous vous souvenez du top wow ? Elle en a commencé un nouveau, avec du velours. C’est un top minute (d’ailleurs elle aurait voulu trouver un titre à ce poste en lien avec le mot « cocotte-minute » mais elle était trop molle pour réfléchir à quelque chose qui aurait un lien avec son top minute – AVIS A CONTRIBUTION POUR LE PROCHAIN POST). Elle ne l’a pas encore terminé, alors que c’est un top minute, parce que mettre un biais, c’est long et chiant (le mot est lâché !). Le top minute va bientôt devenir un top semaine et elle ne pourra même plus faire le jeu de mot que vous allez trouver avec cocotte-minute : c’est peine !

Ouhlala ! 23h déjà ! Au lit !

 

 

 

 

One thought on “Le jour où Super Louise est partie hiberner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>