1

Joyeux Noël !

Chers amis,

Nous y voici enfin : l’heure des chocolats, des grandes bouffes, des repas de famille, les boules… Noël est arrivé ! La neige a recouvert de son blanc manteau (ceci n’est pas une pub pour un espace parisien) nos villes et campagnes, le vent frais est venu s’incruster entre deux couches de vêtement, bref : c’est chouette ! On peut enfin s’emmitoufler dans nos grosses doudounes bien chaudes, mettre nos collants en laine, nos bottes en cuir fourrées en poils synthétiques, nos robes en laine ! Youpiiiii ! C’est Noël ! Joyeux Noël !

Nous, les couturières, on aime Noël. Parce que personne ne sait plus comment s’habiller à part tristement (pantalon noir ou gris, pull noir ou gris, manteau noir ou gris), sauf nous ! Et oui ! Parce que nous, on peut se faire des jupes en laine dans des supers couleurs et qui descendent jusqu’au bout des talons (il faut juste que Colette soit là pour nous aider à faire les ourlets…) et dans lesquelles on aura bien chaud ! On serait même prêtes à tricoter nos propres collants pour leur donner un peu plus de vitamines !

J’ai bien sûr quelques projets en tête d’ensembles en tweed orange-vert pomme, de robes fourreau en jersey de soie violet et rose (ça tient chaud, la soie), de manteau en laine bouillie émeraude-marine… qui vous aideront à comprendre mon enthousiasme débordant.

En les attendant, voici la jupe rouge Pa’bailar, dite « qui-tourne-comme-on-aime-pour-aller-danser » de la saison dernière (l’automne si vous suivez bien…) teintée de nostalgie pour les feuilles mortes.

Le patron est maison : c’est comme la jupe corolle, sauf qu’il y a 6 panneaux au lieu de 4, donc il faut diviser par 6 le tour de taille au lieu de 4 (si si, vous suivez je suis sûre). Oui parce qu’une simple jupe corolle, ça manquait de matière tout de même…

J’ai mis un élastique à la ceinture parce que ça tombait un peu sinon.

Le tissu est un jersey rouge synthétique pas très joli mais ça ne se voit pas…

Et… je n’ai pas fait d’ourlet. Oserais-je dire « pas encore » ? J’ai l’impression que ça n’est pas indispensable. On ne m’a en tous cas fait aucune remarque pour le moment et ça ne s’effiloche pas du tout.

Vive le rouge ! C’est la couleur du costume du Père Noël !

À tous, passez de belles fêtes !

Louise